408 Rue Albert Bailly - 59290 Wasquehal, France

Le guide ultime de Google Analytics en 2020

Agence Webmarketing à Lille

Le guide ultime de Google Analytics en 2020

Êtes-vous confus – voire intimidé – par Google Analytics ? Bonne nouvelle : vous n’êtes pas seul. L’AG est notoirement compliquée.

En fait, lorsque j’ai commencé à plonger dans les eaux de GA, je me suis demandé si j’y arriverais vraiment un jour. Il y avait tant de concepts à apprendre et de rapports à gérer. Comment les gens ont-ils pu conquérir cette chose ?!?

Beaucoup de lecture et quelques essais et erreurs, il s’avère que

Je ne dis pas que j’ai atteint une maîtrise totale – il y a toujours quelque chose de nouveau à apprendre – mais je suis beaucoup plus à l’aise.

Et je veux que vous le soyez aussi. Alors, voici la tricherie de tout ce que j’ai appris au fil des ans. Ce guide est peut-être long, mais il vous fera passer de zéro à héros en ~6 000 mots. Et si vous avez encore des questions, faites-le moi savoir ! Je suis @ajavuu sur Twitter.

Qu’est-ce que Google Analytics ?

Google AnalyticsL’outil d’analyse des performances de votre site web et/ou de votre application est un outil d’analyse qui vous permet d’obtenir un aperçu extrêmement détaillé des performances de votre site web et/ou de votre application. Il s’intègre avec Les plateformes et produits de marketing et de publicité de Google (y compris Google Ads, Search Console et Data Studio), ce qui en fait un choix populaire pour quiconque utilise plusieurs outils Google.

Parmi quels autres types de personnes l’AG est-elle populaire ?

Devriez-vous utiliser Google Analytics ?

Si vous voulez beaucoup de données – et surtout si vous avez le temps et la capacité de les analyser et d’agir en conséquence – GA est une bonne solution. Cependant, il faut du temps pour mettre en place, apprendre, mettre en œuvre, maintenir et utiliser l’AG.

D’autres options d’analyse marketing, telles que HubSpotpeut vous fournir toutes les données dont vous avez besoin avec beaucoup moins de travail. Oh, et voici un autre aspect de l’AG que vous voudrez prendre en considération :

Google Analytics est-il gratuit ?

Il y a un une version gratuite et une version payante de l’AG (ce dernier est appelé Analytics 360). Les petites et moyennes entreprises obtiendront probablement toutes les fonctionnalités dont vous avez besoin grâce à la version gratuite. Les entreprises doivent se moderniser si vous voulez :

Modélisation avancée des rapports et de l’attribution des entonnoirs
Rapport de synthèse
Plus de vues, de dimensions et de mesures par propriété
Données illimitées et non échantillonnées

Payer pour 360 vous donne également accès à une assistance dédiée, y compris à votre propre gestionnaire de compte. Ce seul élément peut justifier le montant de l’abonnement.

Et à propos de ces frais d’abonnement ? Ce n’est pas bon marché. Analytics 360 commence à 150 000 dollars par an (facturés mensuellement) et augmente dès que votre site reçoit plus d’un milliard de visites par mois.

Le coût de 360 va coûter cher à de nombreuses entreprises. Toutefois, si vous disposez d’un budget à la fois pour le service et pour une agence ou un analyste interne pour gérer vos opérations d’analyse, envisagez d’investir.

Maintenant, quelles sont les étapes à suivre pour la mise en place de l’AG ? Bonne question.

Comment mettre en place Google Analytics

Avant de commencer à utiliser Google Analytics, vous devrez créer un compte Google. Cela signifie que vous devez disposer d’une adresse électronique et d’un mot de passe enregistrés pour votre compte Google.

Une fois que vous avez créé un compte GoogleCela ne signifie pas que vous avez automatiquement accès à l’AG – vous devez plutôt vous inscrire à Analytics (ce que nous verrons comment faire dans le section suivante). Mais ce qu’il est important de noter lors de la mise en place de l’AG, c’est que vous ne pouvez accéder à l’outil qu’en utilisant un compte Google valide.

De plus, pour bien mettre en place l’AG, vous devez comprendre les différentes couches de l’outil, et plus précisément la hiérarchie.

Hiérarchie de Google Analytics

Voici un aperçu de la hiérarchie de l’AG :

google analytics hierarchy

Plongeons dans chacune des sections de la hiérarchie.

1. Organisation

Le organisation est le niveau le plus élevé. Il représente une entreprise. Par exemple, notre organisation est HubSpot, Inc. Une organisation peut englober plusieurs comptes d’AG.

Les organisations sont recommandées pour les grandes entreprises, mais pas obligatoires.

2.compte(s)

Comptes ne sont pas facultatifs. L’utilisation de Google Analytics nécessite au moins un (parfois plusieurs) compte.

Un compte ne signifie pas un compte d’utilisateur. Je peux me connecter aux comptes HubSpot Google Analytics en utilisant mon identifiant de messagerie Google. Le responsable du référencement technique de HubSpot peut également se connecter au même compte en utilisant son adresse e-mail Google. Notre spécialiste de l’optimisation historique peut également se connecter au même compte en utilisant son adresse e-mail Google.

Détails importants :

Vous pouvez attribuer un bien à chaque compte ou plusieurs biens à un même compte. Chaque compte peut contenir jusqu’à 50 propriétés.
Vous pouvez donner des autorisations d’utilisation pour un compte Analytics entier, une propriété dans un compte ou une vue dans une propriété.

Vous vous demandez peut-être : « Qu’est-ce qui est mieux : créer un nouveau compte pour chaque propriété ou ajouter chaque compte à la même propriété ?

Cela dépend de votre cas d’utilisation et de vos objectifs.

Par exemple, supposons que vous ayez un site web – le site de l’entreprise Stark Industries – et cinq sous-répertoires, dont le blog Stark Industries, la section carrières, les ressources médiatiques, les études de cas et les informations sur les relations avec les investisseurs.

Vous souhaitez créer des propriétés distinctes pour chaque sous-répertoire afin que les membres de chaque équipe puissent voir comment leur partie du site fonctionne, ainsi que le site dans son ensemble.

Mais peut-être avez-vous un autre site qui traite du travail de Tony Stark avec le S.H.I.E.L.D. Vous voulez que l’équipe du S.H.I.E.L.D. voit les données de ce sous-répertoire, mais vous ne voulez pas qu’elle voie les données du reste du site. Vous créez un nouveau compte et une nouvelle propriété pour le site du S.H.I.E.L.D.

Propriété

A propriété est un site web ou une application. Chaque propriété peut supporter jusqu’à 25 vues.

Voir

Au minimum, vous devez avoir deux vues par propriété :

Un avec une configuration zéro – essentiellement la version « brute » de la vue
un filtre qui exclut tout trafic interne à votre entreprise (c’est-à-dire un filtre pour votre adresse IP) ainsi que les bots et le spam

Une vue ne saisit les informations qu’après l’application de vos filtres et des paramètres configurés. Et une fois que vous avez supprimé une vue, ces données disparaissent à jamais. Pour ces raisons, il est essentiel de conserver une vue non filtrée de vos données.

Maintenant que vous avez jeté les bases de la mise en place de l’AG, voici les étapes de l’utilisation de cet outil.

Comment utiliser Google Analytics

Créer un compte Google Analytics.
Ajoutez le nom, l’URL et le secteur d’activité du site web que vous souhaitez suivre.
Ajoutez une vue de votre propriété.
Ajoutez votre code de suivi directement après la balise de tête de votre site.
Visitez votre portail GA et vérifiez que le code fonctionne.

Voici les les étapes de l’utilisation de votre compte GA.

1. Créer un compte Google Analytics.

Tout d’abord, vous devrez créer un compte Google Analytics. Ou bien, connectez-vous à votre compte courant.

2. Ajoutez le nom, l’URL et le secteur d’activité du site web que vous souhaitez suivre.

Choisissez le compte vous voulez ajouter le propriété à. Vous devez créer et nommer votre propriété à ce stade et entrer l’URL du site web ainsi que le secteur d’activité et le fuseau horaire du rapport. Vous pourrez ensuite créer et terminer cette étape du processus.

3. Ajoutez une vue à votre propriété.

Allez sur le compte et les biens que vous souhaitez ajouter une vue pour – utiliser le menu pour créer une vue, nommer votre vue, sélectionner le type de vue (web ou application), et répondre à quelques autres questions. N’oubliez pas que vous pouvez ajouter jusqu’à 25 vues d’une propriété en AG.

4. Ajoutez votre code de suivi directement après la balise <head&gt ; de votre site.

Lorsque vous créer un bienVous aurez accès à un site Internet unique en son genre. Identification pour le suivi et une balise globale du site (code à ajouter à chaque page du site que vous souhaitez mesurer). C’est ainsi que vous pourrez collecter des données dans votre propriété.

Ensuite, collez votre balise de site global juste après l’ouverture de <head&gt ; tag sur chaque page de site que vous comptez mesurer.

Il vous sera demandé de choisir votre type de site (statique, dynamique, hébergement web, Google Tag Manager) afin que vous puissiez mettre en place la collecte de données avec précision.

(Pour en savoir plus, lisez notre guide pour l’installation du code de suivi Google Analytics sur votre site.)

5. Visitez le portail de votre AG et vérifiez que le code fonctionne.

Enfin, vérifier que votre code fonctionne. Vous pouvez le faire en consultant le Rapports en temps réel en cliquant sur votre site dans un autre onglet ou sur votre téléphone. Le rapport doit montrer au moins un visiteur sur le site (c’est vous !)

Et c’est à peu près tout ! Après cet examen, vous vous demandez peut-être ce qui suit :

Avez-vous besoin d’ajouter le code GA à chaque page de votre site ?

C’est beaucoup de travail manuel, surtout si votre site web compte plus de 50 pages. De plus, que se passe-t-il lorsque vous créez de nouvelles pages ? Avez-vous besoin d’ajouter la balise à chaque fois ? !

Détendez-vous, car la réponse courte est : non.

La réponse la plus longue : il suffit d’ajouter la balise à chaque modèle de page. Ainsi, si vous avez un seul type de page sur votre site (ce qui signifie que chaque page individuelle utilise le même module d’en-tête), il vous suffit de l’ajouter à ce module – et il sera appliqué à chaque page.

Si vous avez deux types de pages, vous devez coller le code dans les deux modules d’en-tête séparés. Trois types de page ? Trois modules d’en-tête.

Et si vous utilisez un Les CMS comme HubSpotCette tâche est encore plus facile. Ces outils sont dotés d’un champ séparé où vous ne devez coller votre code de suivi qu’une seule fois. Les utilisateurs de HubSpot peuvent suivre ces instructions simples pour ajouter l’AG.

En outre, pour utiliser l’AG avec succès, vous devez comprendre les dimensions par rapport à la métrique.

Dimensions et mesures de Google Analytics

J’ai trouvé la façon la plus simple d’y penser :

Dimensions = variables catégorielles. Les exemples simples comprennent les noms, les couleurs et les lieux.
Métriques = variables quantitatives. L’âge, la température et la population sont des exemples simples.

Ou comme l’a dit mon professeur d’analyse de données, « Les mesures sont ce sur quoi on peut faire des calculs ». Ce n’est pas la formulation la plus éloquente, mais ça marche.

Exemples de dimensions

Navigateur
Lieu
Page d’accueil
Dispositif
Type de client

Exemples de mesures

Sessions
Pageviews
Conversions
Taux de rebond
Durée de la session

Dans tout rapport de l’Assemblée générale, vos dimensions sont vos lignes et vos mesures sont vos colonnes.

google analytics metrics

Dimensions et métrologie sur mesure

L’AG vous permet de créer dimensions et métriques personnalisées à partir de données analytiques et de données non analytiques. Pour vous donner une idée, supposons que vous suiviez le type d’adhésion des clients qui ont créé un compte dans votre CRM. Vous pourriez combiner ces informations avec les pages vues pour voir les pages vues par type de membre.

Ou peut-être dirigez-vous un blog. Si vous voulez comprendre l’impact de l’engagement de l’audience sur d’autres mesures (comme les conversions, les pages par session, etc.), vous pouvez créer trois dimensions personnalisées pour chaque type de lecteur :

Avocat : utilisateur ayant partagé un poste plus un sur les médias sociaux
Abonné : utilisateur qui s’est inscrit à votre liste de diffusion
Client : utilisateur ayant acheté un accès premium

L’utilisation de ces dimensions vous donnera des informations précieuses.

Qu’est-ce qu’un public de Google Analytics ?

Un public est un groupe d’utilisateurs qui ont quelque chose en commun. Ce point commun peut être n’importe quoi : peut-être que vous visez des consommateurs en Australie, donc vous avez un « public australien », ou vous voulez vendre à des millénaires, donc vous avez un « public 25-34 ».

L’Assemblée générale a plusieurs publics intégrés (y compris les deux que je viens de mentionner, le lieu et l’âge). Vous n’avez rien à faire pour les configurer – une fois le code de suivi installé, GA ventilera automatiquement les données relatives à vos visiteurs dans ces rapports d’audience.

Cependant, vous pouvez également créer des publics personnalisés. Peut-être n’êtes-vous intéressé que par les « millénaires australiens » ; il vous faudrait créer un public personnalisé qui ne comprendrait que les visiteurs A) en Australie et B) âgés de 25 à 34 ans.

Il est assez facile de créer un public. Honnêtement, le plus difficile est de comprendre ce que vous essayez d’accomplir et ensuite d’identifier les caractéristiques des utilisateurs qui vous aideront à le faire.

Une fois que vous avez fait cela, suivez ces instructions pour créer un nouveau segment d’audience. De là, vous pouvez importer un segment pour l’utiliser comme base de votre rapport d’audience.

Cela nous amène à la question suivante :

Qu’est-ce qu’un segment de Google Analytics ?

A segment est un sous-ensemble de vos données. J’aime m’imaginer une pizza entière composée de toutes sortes de tranches différentes : une tranche contient du pesto et de la mozzarella, une autre des saucisses et des poivrons épicés, une autre du jambon et de l’ananas, etc. Métaphoriquement parlant, chaque tranche est un segment.

Vous pouvez créer des segments basés sur :

Les utilisateurs (par exemple, les utilisateurs qui ont déjà acheté quelque chose sur votre site, les utilisateurs qui se sont inscrits à une consultation, etc.)
Les sessions (par exemple, toutes les sessions générées par une campagne de marketing spécifique, toutes les sessions où une page de prix a été consultée)
Résultats (par exemple, tous les résultats où l’achat a dépassé 85 $, tous les résultats où un produit spécifique a été ajouté au panier)

Comme les publics, GA vous propose plusieurs segments. Je ne m’arrêterais pas là : vous pouvez obtenir une granularité incroyable avec vos segments.

Pour vous donner un peu d’inspiration, voici quelques segments de HubSpot :

Utilisateurs ayant consulté une page de produit spécifique et regardé la vidéo de démonstration
Utilisateurs ayant consulté la même page de produit et n’ayant pas regardé la vidéo de démonstration
Utilisateurs qui consultent une page de cours spécifique de l’Académie
Utilisateurs qui consultent une page de cours spécifique de l’Académie
Les utilisateurs qui consultent un article de blog et une page de produit

Le ciel est votre limite – enfin, ça, et Plafond du segment de l’AG.

Très bien, maintenant regardons les rapports de l’AG. N’oubliez pas que vous pouvez appliquer jusqu’à quatre segments à la fois à n’importe quel rapport.

Rapports de Google Analytics

La barre latérale gauche de l’AG peut être un peu écrasante. Vous disposez de six options de rapport (toutes avec des noms vagues et déroutants), et cliquer sur l’une d’entre elles ne fait que vous donner plus d’options.

Parcourons ensemble chaque rapport.

google analytics reports

Rapport en temps réel de Google Analytics

Comme son nom l’indique, le Rapport en temps réel vous donne un aperçu de ce qui se passe sur votre site en ce moment même. Vous pouvez voir combien de visiteurs se trouvent sur votre site, quelles pages ils visitent, de quelles plateformes sociales ils proviennent, où ils se trouvent, et plus encore.

Si ce rapport est amusant à regarder de temps en temps, il est probablement le moins précieux. Voici quelques façons d’utiliser le temps réel :

Voyez combien de trafic vous obtenez d’un nouveau post de société ou de blog
Savoir immédiatement si une vente ou un événement d’une journée entraîne des vues et/ou des conversions
Assurez-vous que les URL de suivi et les événements personnalisés que vous venez de mettre en place fonctionnent comme il se doit

Ces rapports sont utiles, mais comme vous le verrez, les autres rapports sont bien plus percutants.

Rapport d’audience de Google Analytics

Le Rapport d’audience de l’AG vous donne une vue d’ensemble de haut niveau pour le bien que vous recherchez actuellement. Consultez ce rapport une fois par jour pour vous faire une idée de la tendance générale.

Sous « Vue d’ensemble », vous verrez « Audiences », ainsi que des menus extensibles pour « Démographie », « Intérêts », « Géo », « Comportement », « Technologie », « Mobile », « Périphérique », « Personnalisé » et « Benchmarking ».

google analytics audience report

Explorez chacune de ces sections pour avoir une idée de ce qu’elles peuvent vous dire sur vos visiteurs.

Chaque section décrit un public.

Utilisateurs actifs

La personne qui a nommé ce rapport appartient au même groupe que celle qui a nommé les cobayes : « utilisateurs actifs » ne fait pas référence aux utilisateurs actuellement sur votre site – c’est le rapport en temps réel – et les cobayes ne sont ni des porcs ni des guinéens.

Le rapport sur les utilisateurs actifs vous indique le nombre d’utilisateurs qui ont visité le site au cours du dernier jour (utilisateurs actifs d’un jour), de la semaine (utilisateurs actifs de 7 jours), de deux semaines (utilisateurs actifs de 14 jours) et de quatre semaines (utilisateurs actifs de 28 jours).

google analytics active users report

Quelle est la valeur de ce rapport, demandez-vous ?

Si vous avez plus d’utilisateurs d’un jour que d’utilisateurs à long terme, vous avez du mal à les retenir. Les gens ne reviennent pas sur votre site ou votre application – vous devez comprendre pourquoi.

Je vous recommande également d’examiner ce rapport en fonction de différents segments ; par exemple, vous constaterez peut-être que les utilisateurs d’une certaine tranche d’âge ont une rétention bien meilleure que la moyenne.

Valeur de la vie

Tout d’abord, avez-vous besoin d’un rappel sur la valeur de la durée de vie du client (CLV) et sur la manière de la calculer ? Nous vous tenons.

Le Rapport sur la valeur de la vie vous donne une idée de la valeur des utilisateurs pour votre entreprise. Vous pouvez voir la valeur à vie, par exemple, des utilisateurs que vous avez générés grâce au marketing par courrier électronique par rapport à ceux que vous avez acquis grâce à la recherche organique. Grâce à ces informations, vous pouvez décider dans quel canal investir davantage.

Quelques notes : La valeur à vie est plafonnée à 90 jours. Cependant, la fourchette de dates d’acquisition – que vous pouvez ajuster – reflète tous les utilisateurs que vous avez acquis dans ce laps de temps.

Imaginez que vous soyez intéressé par l’examen des transactions par utilisateur pour les utilisateurs que vous avez acquis dans la semaine précédant le Vendredi noir. Vous adapteriez la période à cette semaine en particulier. Vous verriez alors la moyenne des transactions par utilisateur pour cette cohorte au cours des 90 jours suivants.

Comme HubSpot est une société SaaS, et non une entreprise de commerce électronique, je considère les objectifs atteints par utilisateur, les pages vues par utilisateur et les sessions par utilisateur par canal d’acquisition.

Si mon équipe a récemment mené à bien une campagne de marketing, j’examinerai les mêmes mesures par Campagne d’acquisition.

Mais si vous êtes dans le commerce électronique et que vous voulez voir les données sur les transactions et les recettes, vous devez avoir Mise en place d’un suivi du commerce électronique.

(Au fait, voici comment suivre les recettes dans HubSpot.)

Analyse de cohorte

Certaines personnes sont allées jusqu’à appeler Analyse de cohorte « le rapport le plus puissant de l’AG ».

Alors, comment ça marche ? Ce rapport regroupe les utilisateurs selon une caractéristique – jusqu’à présent, la « date d’acquisition » est le seul « type de cohorte » que vous pouvez utiliser. Au fait, la date d’acquisition est le jour où un utilisateur a visité votre site web pour la première fois.

Vous avez plusieurs options à partir de là.

Tout d’abord, choisissez la taille de votre cohorte : jour, semaine ou mois.
Ensuite, choisissez votre mesure, ou ce que vous voulez explorer pour cette cohorte. Il peut être subdivisé en trois catégories : par utilisateur, rétention et total.
Par utilisateur signifie le nombre total de cette mesure divisé par la taille de la cohorte. Ainsi, si vous choisissez Transactions par utilisateur, par exemple, vous verrez le nombre moyen de transactions par utilisateur pour cette cohorte.
La rétention est simple : la rétention des utilisateurs, ou le nombre d’utilisateurs qui sont revenus ce jour, cette semaine ou ce mois (déterminé par la taille de la cohorte que vous avez sélectionnée) divisé par le nombre total d’utilisateurs dans cette cohorte.
Total : le nombre total de sessions, de transactions, etc. qui ont eu lieu pour cette taille de cohorte.
Choisissez votre plage de dates. GA vous permet de voir jusqu’à trois mois de données.

Plongeons maintenant dans la lecture du rapport, car ce n’est pas évident.

google analytics cohort report

La colonne de gauche vous indique le type de cohorte que vous avez choisi – date d’acquisition, par défaut – ventilé par taille de cohorte (jour, semaine ou mois).

La première ligne vous montre les totaux de tous les utilisateurs de cette cohorte. Chaque ligne en dessous représente l’activité de ce jour, de cette semaine ou de ce mois (dans cet exemple, il s’agit du mois).

La ligne délimitée en bleu clair reflète la taille de la cohorte que vous avez choisie. N’oubliez pas que les données ne remontent qu’à trois mois au maximum.

La ligne surlignée en jaune vous indique les valeurs de la mesure que vous avez choisie (dans ce cas, le nombre d’objectifs atteints par utilisateur). Selon les mots éternels de Calvin Harris : « Bébé, c’est pour ça que tu es venu.

Regardez la première rangée. Elle vous indique que le nombre moyen d’objectifs atteints pour l’ensemble de la cohorte au cours du premier mois suivant leur acquisition était de 1,09. Le nombre moyen d’objectifs atteints pour l’ensemble de la cohorte au cours du deuxième mois suivant l’acquisition est tombé à 0,09. Le dernier mois, il est de 0,02.

Regardez maintenant les trois rangées suivantes. Il semble que le nombre moyen d’objectifs atteints par utilisateur au cours du premier mois suivant leur acquisition ait légèrement augmenté de décembre à janvier et de janvier à février.

C’est un comportement assez habituel. Imaginons plutôt que ce rapport nous indique que le nombre moyen d’objectifs atteints par utilisateur pour la période du 1er au 28 février 2019 (dernière ligne) était de 4,07. Woah ! C’est presque quatre fois plus que pour décembre et janvier.

Nous voudrions certainement enquêter davantage. Et pour ce faire, il suffit de cliquer avec le bouton droit de la souris sur la cohorte qui nous intéresse.

Assurez-vous de cliquer sur la colonne si vous voulez que la journée, la semaine ou le mois entier soit analysé. Cliquez sur une cellule si vous voulez analyser uniquement les utilisateurs qui, par exemple, ont atteint un objectif trois jours après leur acquisition le 27 février 2019.

google analytics cohort report

Lorsque vous cliquez sur le bouton droit de la souris, cette boîte apparaît :

google analytics cohort segment

Donnez un nom descriptif à cette cohorte. Si vous souhaitez utiliser ce segment dans l’ensemble de votre propriété (ce que je recommande habituellement), changez les vues en « Any View », puis cliquez sur « Create ».

Voilà, vous pouvez maintenant comparer cette cohorte à n’importe quel autre segment dans n’importe quel rapport.

Rapports d’acquisition de Google Analytics

Le Rapport d’acquisition ventile votre trafic par source : organique, directe, de référencement, de courriel, sociale, de recherche payante, d’affichage, d’affiliation, et (Autre). (GA utilise la catégorie (Autres) quand il ne sait pas comment classer un sous-ensemble de trafic).

google analytics acquisition report

Dans All Traffic, vous pouvez cliquer sur Channels.

google analytics acquisition by channel

Cliquez sur une catégorie pour explorer chaque source en détail.

Selon la catégorie, vous verrez les pages de renvoi (les URL sur lesquelles vos visiteurs sont entrés sur le site), la source (le site qui les a amenés sur le vôtre) ou le mot-clé (la requête qui les a amenés sur votre site).

google analytics acquisition report

Pour voir ces informations présentées visuellement, cliquez sur All Traffic ; Treemaps. Ce post vous guide à travers comment lire et ajuster le rapport Treemaps.

Le rapport suivant, Source/Moyen, ventile la catégorie générale de trafic (que vous avez vue dans « Canaux ») en fonction du moteur de recherche ou du domaine.

C’est utile si vous voulez avoir un aperçu plus précis de la façon dont les gens viennent sur votre site. Par exemple, vous remarquerez peut-être que 70% de votre trafic de référencement provient de LinkedIn, alors que seulement 5% provient de Pinterest. En fonction des priorités de votre équipe marketing, il est peut-être temps de changer d’orientation.

Le dernier rapport, Références, révèle les URL spécifiques qui ont envoyé des personnes sur votre site, par exemple votre trafic de référence.

google analytics acquisition by landing page

J’aime ajouter « Landing page » comme dimension secondaire afin que vous puissiez voir quelles pages de votre site reçoivent le trafic de référence.

Rapports sur le comportement de Google Analytics

Parmi tous les rapports de l’AG, j’utilise le Comportement les plus.

Contenu du site

Ce rapport vous donne un aperçu de tous les articles de blog, pages de renvoi, pages web de votre site.

Toutes les pages

Commençons par le contenu du site ; toutes les pages. Ceci montre les pages les plus fréquentées pour votre vue et/ou segment actuel. C’est utile en soi – vous devriez toujours garder un œil attentif sur vos URL les plus vues – mais j’aime particulièrement cela lorsque j’analyse la croissance ou le déclin du trafic.

Pour vous donner une idée, le trafic total de mon site web a peut-être baissé de 10 % d’un mois sur l’autre. Je naviguerais vers Contenu du site ; Toutes les pages et je changerais la plage de dates de ce mois par rapport au mois précédent (en m’assurant que les jours de la semaine correspondent).

google analytics site content

Je peux alors voir les différences de pages vues par URL :

google analytics page views

Cela m’aide à identifier les pages qui ont reçu moins de trafic et qui ont contribué à ce déclin.

Conseil utile : j’aime changer le « Type de tri » de « Par défaut » à « Changement absolu » afin de voir les résultats triés selon les plus grandes différences en pourcentage plutôt que selon le total des vues.

google analytics

J’ajoute également le titre de la page comme dimension secondaire afin que je puisse voir le nom de chaque page à côté de son URL.

Analyse de contenu

Ce rapport décompose la structure de votre site par sous-domaine puis sous-dossier. Pour vous donner une idée, pour HubSpot, nous pouvons voir les données de chacun de nos sous-domaines, notamment

blog.hubspot.com développeurs.hubspot.com community.hubspot.com

Et ainsi de suite. Si je cliquais sur blog.hubspot.com, je pourrais alors voir des données agrégées pour :

blog.hubspot.com/sales blog.hubspot.com/marketing blog.hubspot.com/service

Vous voyez ce que je veux dire. Ce rapport est probablement le plus utile pour ceux qui gèrent des propriétés très complexes.

Des pages de renvoi

Landing pages est un autre de mes reportages préférés. L’AG définit une page d’atterrissage comme la première page d’une session – en d’autres termes, la première interaction du visiteur avec votre site web.

Il y a plusieurs façons de découper ce rapport en tranches et en dés.

Tout d’abord, si vous êtes intéressé par les sources (organiques, sociales payantes, directes, etc.) qui conduisent les utilisateurs à la page d’accueil, vous pouvez ajouter Source/Moyen comme dimension secondaire.

Il s’agit essentiellement de la version opposée du rapport que nous avons ajouté précédemment.

Deuxièmement, si vous voulez seulement voir quelles pages de renvoi les utilisateurs ont visitées à partir d’une source spécifique, sur une plate-forme spécifique ou dans une catégorie spécifique, vous pouvez ajouter le segment de système approprié :

google analytics landing pages

Vous êtes peut-être plus intéressé par les pages de renvoi que les utilisateurs de téléphones portables et de tablettes voient – alors vous choisissez le trafic des téléphones portables et des tablettes.

Ou peut-être êtes-vous curieux de savoir quels utilisateurs ont fini par acheter quelque chose, alors vous choisissez le segment « A fait un achat ». Les possibilités sont nombreuses.

Pages de sortie

Ce rapport indique les dernières pages visitées par les utilisateurs au cours de leur session avant qu’ils ne quittent votre site.

C’est un peu déroutant, alors prenons un exemple.

Je veux trouver un endroit pour dîner avec mes amis, alors je cherche « les restaurants méditerranéens près de chez moi ». Un endroit qui a l’air bien apparaît, alors je clique dessus. D’abord, je regarde le menu. Ils ont un échantillon d’houmous – miam. Ensuite, je clique sur leur page de presse. Il y a un lien vers un article récent sur Mangeur, alors je quitte le site pour le lire. Le critique a adoré la nourriture. Je suis vendu.

La page Presse serait ma page de sortie.

Vous entendez peut-être que vous devriez analyser vos pages de sortie pour comprendre pourquoi les utilisateurs quittent votre site – je pense que cet exemple révèle pourquoi cette stratégie n’a pas toujours de sens. Ce n’est pas parce que quelqu’un est parti que le contenu est mauvais.

Consultez ce rapport, mais prenez les données avec un grain de sel.

Vitesse du site

Ce rapport est assez explicite : il vous indique la vitesse de chargement de votre site pour les utilisateurs. Il est évident que plus le chargement est rapide, mieux c’est – non seulement des pages plus rapides sont en corrélation avec des revenus plus élevésmais L’algorithme de Google prend en compte le temps de chargement des pages.

google analytics site speed

Vitesse du site Chronologie des pages

Ce rapport se penche sur les temps de chargement moyens des pages pour chaque URL. Je l’utilise pour identifier les pages qui se chargent le plus lentement sur le site de HubSpot dans le but ultime de comprendre pourquoi elles prennent leur temps et comment les accélérer.

google analytics site speed

Les mesures par défaut sont le nombre de pages vues et le temps moyen de chargement des pages, mais je recommande également de regarder :

Temps moyen de chargement des pages et taux de rebond
Modifiez le type de tri pour qu’il soit « pondéré » et que vous voyiez d’abord les articles de blog les plus consultés
Temps moyen de chargement des pages et valeur des pages

Recherche sur le site

Tout d’abord, si les utilisateurs peuvent effectuer des recherches sur votre site web, assurez-vous que vous avez configuré la fonction « Recherche de site » dans GA. Vous devez l’activer pour chaque vue séparément (voici les instructions étape par étape).

Utilisation

Je commence généralement par le rapport « Usage », qui me dit combien de sessions se sont déroulées avec et sans recherches « one-plus ». En d’autres termes, j’apprends combien de fois les gens ont utilisé la recherche sur le site pour la vue et la période que j’ai spécifiées.

Termes de recherche

C’est ici que vous apprenez ce que les gens recherchent. Recherchez des thèmes : si vous voyez les mêmes termes de recherche apparaître plusieurs fois, vous pouvez en tirer quelques conclusions.

Soit vous devez créer de nouveaux contenus qui donnent aux utilisateurs les informations qu’ils recherchent, et/ou vous devez améliorer la surface des contenus existants afin qu’ils soient plus faciles à trouver.

Faites attention à la colonne « % de sorties de recherche », car elle vous indique combien d’utilisateurs ont cliqué loin de la page de résultats de recherche plutôt que de choisir un résultat. Vous pouvez généralement en déduire qu’il n’y a pas eu de bonne réponse à leur question (ou qu’elle n’était pas correctement intitulée).

google analytics search terms

Recherche de pages

Ce rapport indique les pages à partir desquelles les utilisateurs commencent leurs recherches. Il est important de réfléchir à cette question dans son contexte. Peut-être les gens commencent-ils souvent leurs recherches à partir de votre page 404 – cela a du sens et il n’y a pas lieu de s’inquiéter.

Si, en revanche, ils lancent des recherches à partir de la page d’accueil d’un produit, c’est que quelque chose ne va pas. Le contenu n’est clairement pas à la hauteur des attentes qu’ils avaient lorsqu’ils ont cliqué sur le lien publicitaire.

Loves Data fournit une une solide vue d’ensemble des rapports de recherche sur le site de l’AG si vous voulez les explorer encore plus loin.

Événements

Un utilisateur clique sur un bouton. Puis il télécharge un fichier. Ensuite, il regarde une vidéo.

Non, ce n’est pas l’histoire la plus ennuyeuse du monde, c’est un exemple d’événement de l’AG. Trois événements, pour être précis.

L’AG définit les événements comme, « les interactions des utilisateurs avec le contenu qui peuvent être mesurées indépendamment d’une page web ou d’une charge d’écran ».

Ces interactions avec les utilisateurs sont à votre discrétion ; vous devrez ajouter un code spécial à votre site ou à votre application pour suivre les actions spécifiques qui vous intéressent. Voici les instructions.

Si vous n’êtes pas déjà excité par le suivi des événements, je veux que vous le soyez. Les possibilités sont infinies : si vous avez mis en place un événement pour regarder une démo de produit, et un autre pour cliquer sur un lien vers une évaluation externe de votre outil, vous pouvez mesurer combien de fois chaque événement s’est produit.

Peut-être découvrirez-vous que votre vidéo n’est pas beaucoup diffusée. Il est probablement temps d’optimiser la vidéo actuelle, de la rendre plus facile à trouver sur votre site, ou d’en créer une nouvelle. Ou peut-être voyez-vous qu’il y a plus d’utilisateurs que prévu qui consultent l’évaluation de votre produit par un tiers.

Cela signifie que les utilisateurs souhaitent davantage de preuves et de témoignages sociaux. Comme l’avis est favorable, vous devriez le mettre en avant sur votre site.

Événements à venir

Ce rapport retrace les événements qui se produisent le plus fréquemment – c’est assez simple. Vous verrez le nombre total d’événements (par exemple, combien de fois cet événement s’est produit) et les événements uniques (combien de sessions ont comporté une ou plusieurs occurrences de cet événement).

Si vous avez fixé des valeurs pour vos événements, ce rapport vous montre également comment la valeur totale de chaque événement et sa valeur moyenne (ou la valeur totale divisée par la fréquence)

Pages

Dans ce rapport, vous pouvez voir quelles sont les pages qui génèrent le plus d’actions. J’ajoute généralement la « Catégorie d’événement » comme dimension secondaire, puis je filtre pour l’événement qui m’intéresse le plus.

Pour vous donner une idée, mon équipe suit le « Blog CTA ». Cet événement se déclenche chaque fois qu’un utilisateur clique sur un CTA intégré dans un billet de blog. Pour arriver au rapport ci-dessous, j’ai ajouté la « Catégorie d’événement » comme deuxième dimension, puis j’ai filtré pour « La page commence par blog.hubspot.com ». (donc je ne verrais que les URL sur le blog) et « Catégorie d’événement égale Blog CTA ».

Je peux maintenant voir quels sont les messages qui génèrent le plus de clics sur le CTA. J’espère que vous commencez à voir la puissance du suivi des événements !

google analytics page

Flux d’événements

Le rapport « Events Flow » suit l’ordre dans lequel les événements se déroulent sur votre site. Il peut vous le dire :

A) Si des événements particuliers ont tendance à se produire en premier – et s’ils déclenchent d’autres événements

Pour vous donner une idée, peut-être que les utilisateurs regardent fréquemment votre vidéo de démonstration, alors cliquez sur le CTA pour programmer un appel avec un vendeur.

B) Si certaines catégories d’événements sont plus courantes que d’autres

Imaginez que vous voyez que les vidéos sont lues beaucoup plus souvent que les PDF sont téléchargés.

C) Si les utilisateurs agissent différemment en fonction du segment

Par exemple, les personnes qui viennent par le biais de l’agriculture biologique font peut-être défiler le bas de votre page de prix bien plus que celles qui viennent par le biais des médias sociaux.

Note : Ce rapport est très sujet à l’échantillonnage. (Pour en savoir plus sur Les pratiques d’échantillonnage des données de l’AG ici.) Les données échantillonnées sont généralement assez précises, mais cela signifie que plus la conclusion que vous tirez est importante, moins vous pourrez tolérer d’incertitude.

Pour réduire le niveau d’échantillonnage, il faut réduire l’intervalle de dates.

Éditeur

Si vous monétisez votre site web avec Google AdSense ou Ad Exchange, vous pouvez utiliser le gestionnaire de publicité et l’intégration de Google Analytics pour apporter des informations sur les performances de vos unités publicitaires dans GA.

Je n’entrerai pas dans les détails ici, mais je vous recommande de lire les ressources suivantes si vous voulez en savoir plus :

Rapports de conversion de Google Analytics

Si vous avez un site web, vous avez un objectif – probablement plusieurs – pour les personnes qui visitent votre site.

Les propriétaires de magasins de commerce électronique souhaitent que leurs visiteurs s’inscrivent sur leur liste de diffusion, créent un compte utilisateur, ajoutent quelque chose à leur panier et/ou terminent le processus de confirmation de la commande.

Les entreprises de médias souhaitent que leurs visiteurs restent sur leur site le plus longtemps possible et/ou consultent un certain nombre de pages (d’autant mieux pour maximiser leurs revenus publicitaires).

Les entreprises B2B souhaitent que leurs visiteurs téléchargent un ebook, s’inscrivent à un webinaire ou réservent un appel à un représentant commercial.

Google Analytics permet de mesurer toutes ces choses, et bien d’autres encore.

Un objectif est essentiellement une conversion que vous avez définie (c’est pourquoi cette information apparaît dans la section Conversion).

Il existe quatre grands types d’objectifs :

Destination : Cet objectif est atteint lorsqu’un utilisateur atteint une page spécifique, comme une page de produit, une page de confirmation de commande ou une page de remerciement
Événement : Cet objectif est atteint lorsqu’un événement prédéfini se déclenche (comme les événements que vous pouvez mettre en place, ainsi que les événements – pensez à regarder une vidéo ou à partager quelque chose sur les médias sociaux)
Durée : Cet objectif est atteint lorsque la session d’un utilisateur dure plus longtemps qu’une durée prédéfinie
Pages/écrans par session : Cet objectif est atteint lorsqu’un utilisateur consulte un nombre spécifique de pages (ou d’écrans pour une application) par session

Les deux premiers sont incroyablement utiles. Les deux derniers sont assez inutiles. (Si vous avez un cas d’utilisation intéressant pour Durée ou Pages/écrans par session, faites-le moi savoir sur Twitter @ajavuu. J’aimerais qu’on me prouve que j’ai tort).

Une fois que vous avez identifié vos objectifs, jetez un coup d’œil à ces instructions pour la création, le montage et le partage les. Ce guide sur choisir des valeurs d’objectif est également très utile.

Vue d’ensemble

Venez ici pour découvrir comment vous vous débrouillez dans tous les domaines. Je tire le meilleur parti de ce rapport lorsque je compare les périodes et/ou que j’examine les objectifs atteints par segment.

Par exemple, si l’on examine rapidement le nombre d’objectifs atteints par appareil, on constate que les visiteurs mobiles s’inscrivent beaucoup moins souvent à la lettre d’information du blog que les visiteurs des ordinateurs de bureau et des tablettes. Cela peut être dû au fait qu’il est difficile de s’inscrire à la newsletter sur un téléphone, ou bien au fait que les utilisateurs mobiles recherchent une chose et terminent leur session dès qu’ils l’ont trouvée. Je devrais creuser un peu plus pour déterminer de quel cas il s’agit.

URL des objectifs

Savoir qu’un objectif a été atteint n’est pas utile en soi ; vous devez également savoir où il s’est produit. Supposons que vous ayez intégré le même formulaire sur trois pages distinctes de votre site.

C’est bien que Daenerys Stark de Dragonstone, Blackwater Bay, vienne de remplir votre formulaire pour entrer en contact avec un consultant, mais sur quelle page l’a-t-elle rempli ?

Le rapport sur les URL des objectifs vous le montre. Il ventile les conversions par « Goal Completion URL » (lire : où il est descendu.)

google analytics goals

Inverser la trajectoire de l’objectif

Reverse Goal Path est le héros méconnu de la section Conversion. Je chante ses louanges maintenant. Ce rapport vous permet de voir les trois dernières pages qu’un utilisateur a visitées avant de remplir le but.

C’est utile pour les objectifs qui ne sont pas séquentiels. Vous avez peut-être un formulaire de contact qui apparaît à plusieurs endroits sur votre site, ou il y a deux chemins différents qui mènent les utilisateurs à acheter votre ebook. Grâce à ce rapport, vous pouvez comprendre les différentes façons dont les gens arrivent à la destination finale – et il n’est pas nécessaire de mettre en place un entonnoir.

Je filtre généralement vers un lieu spécifique d’achèvement de l’objectif ou vers l’étape précédente 1, 2 ou 3 de l’objectif.

Par exemple, comme je souhaite voir quels articles de blog ont généré des pistes à partir de téléchargements de contenu, j’ai ajouté « Objectif étape précédente – 1 contenant blog.hubspot.com » au filtre.

google analytics reverse goal path

Voilà ce que j’ai :

google analytics reverse goal path

« (Entrée) » signifie que l’utilisateur est venu sur le site à cette étape ; « (non réglé) » signifie que l’utilisateur n’a pas effectué d’étape avant celle-ci – parce qu’elle n’était pas encore sur le site.

Pour une étude approfondie de la méthode de l’inversion de la trajectoire des objectifs, consultez Guide d’OnlineMetrics.

Visualisation de l’entonnoir

Pour les objectifs séquentiels, la visualisation en entonnoir est votre rapport de référence.

Pour revenir à l’exemple du commerce électronique, le dernier objectif serait « Arrivé à la page de confirmation de la commande ». L’objectif précédent, ou objectif n°3, serait « Cliqué sur la commande ». L’objectif précédent, ou objectif n°2, serait « Ajouté quelque chose au panier ». Et l’objectif précédent, l’objectif n°1, serait : « J’ai regardé la page de la liste des produits ».

À chaque étape, vous pouvez voir le dépôt des utilisateurs. Cela vous permet d’identifier les domaines dans lesquels vous pouvez améliorer les taux de conversion ; par exemple, vous pouvez perdre beaucoup d’utilisateurs pendant le processus de paiement. Vous modifiez le flux de manière à ce qu’ils puissent passer à la caisse en tant qu’invités (au lieu de devoir créer un compte), ce qui réduit considérablement le nombre d’abandons.

Pour atteindre ce niveau de détail, vous devez définir vos objectifs en série. Si tous vos objectifs sont simplement l’objectif final, comme « Arrivé à la page de confirmation de la commande », vous ne pourrez pas faire de rétro-ingénierie sur la façon dont les utilisateurs progressent.

Le rapport sur la visualisation de l’entonnoir vous demande également de marquer la première étape du cheminement de l’objectif comme requis ou non. Si vous dites à GA que oui, le premier objectif doit être atteint, la visualisation de l’entonnoir vous montrera uniquement les sessions où l’utilisateur a atteint le premier objectif. Si un utilisateur saute l’objectif n°1 et va directement à l’objectif n°2, sa session ne sera pas représentée ici.

Flux d’objectifs

Si Funnel Visualization est le parent tendu qui vous faisait toujours retirer vos coudes de la table et vous laver les mains avant de manger, Goal Flow est le parent décontracté et amusant qui vous emmenait au hasard hors de l’école pour aller au zoo.

Tout cela pour dire : Goal Flow vous donne beaucoup plus de liberté que Funnel Visualization. Contrairement à cette dernière, Goal Flow vous montre toutes les sessions qui ont conduit à l’objectif final atteint – que l’utilisateur ait atteint ou non l’objectif n°1 requis.

Une autre différence avec la visualisation en entonnoir : Goal Flow vous montre également les boucles (loopbacks), c’est-à-dire lorsqu’un utilisateur retourne à une page précédente ou actualise sa page actuelle.

Si l’utilisateur saute une étape, la visualisation en entonnoir la « rembourse ». Ce n’est pas le cas du Goal Flow.

Si vous modifiez un entonnoir existant ou en créez un nouveau, la visualisation de l’entonnoir vous montrera toutes vos données à partir de ce moment. Goal Flow, en revanche, peut vous montrer les données du passé.

Vous pouvez également basculer la dimension et le niveau de détail du rapport, ainsi que le segment, pour obtenir encore plus de granularité.

Je recommande d’examiner les différents segments pour voir lesquels convertissent aux taux les plus élevés et les plus bas – plus les endroits où ils abandonnent généralement.

google analytics goal flow

Note : Ce rapport est soumis à un échantillonnage. (Pour en savoir plus sur Les pratiques d’échantillonnage des données de l’AG ici.) Les données échantillonnées sont généralement assez précises, mais cela signifie que plus la conclusion que vous tirez est importante, moins vous pourrez tolérer d’incertitude.

Pour réduire le niveau d’échantillonnage, il faut réduire l’intervalle de dates.

Objectifs intelligents

Ce rapport est utile si vous A) utilisez les annonces Google et B) ne mesurez pas les conversions. Fondamentalement, Google utilise l’apprentissage automatique pour identifier vos « meilleures » sessions – ou celles qui sont les plus susceptibles de générer des conversions – et traduit ensuite ces thèmes en objectifs intelligents.

Une fois que vous avez des objectifs intelligents, vous pouvez les utiliser dans Google Ads pour optimiser les performances de vos annonces.

Les objectifs intelligents sont controversés au sein de la communauté du marketing, car les données sont minimales et les entreprises seront bien mieux servies en mettant en place leur propre suivi des conversions. Gardez cela à l’esprit si vous décidez de les utiliser.

Vous êtes maintenant prêt à suivre

Google Analytics est un outil très précieux pour toute entreprise car il vous fournit des données tangibles que vous pouvez appliquer pour développer votre entreprise. Marquez ce guide d’un signet et revenez-y lorsque le suivi de vos données deviendra plus sophistiqué.

Bonne chance pour votre voyage sur Google Analytics.

Note de l’éditeur : Ce billet a été publié initialement en août 2017 et a été mis à jour pour être plus complet.

Improve your website with effective technical SEO. Start by conducting this  audit.  

العربية简体中文NederlandsEnglishFrançaisDeutschItalianoPortuguêsРусскийEspañol