408 Rue Albert Bailly - 59290 Wasquehal, France

Le commerce social : Ce qu’il est et comment l’utiliser en 2021

Agence Webmarketing à Lille

Le commerce social : Ce qu’il est et comment l’utiliser en 2021

Récemment, j’ai fixé une limite de temps de « 45 minutes » pour mon utilisation des médias sociaux sur mon iPhone.

Je me suis dit que 45 minutes seraient plus que suffisantes. Presque une heure ? Entre le travail chez HubSpot, les retrouvailles avec les amis et les cours de sport, je ne doutais pas que 45 minutes suffiraient pour consommer les médias sociaux.

Malheureusement, j’ai appris assez rapidement que je passe en fait 45 minutes sur les médias sociaux avant même de me rendre au travail le matin.

Je sais que je ne suis pas seul. En fait, l’utilisation quotidienne moyenne des médias sociaux par les internautes du monde entier s’élève à 145 minutes par jour.

Avec toute cette consommation de médias sociaux, il est logique que de plus en plus d’entreprises se tournent vers les médias sociaux pour faire du marketing auprès de leur public. Mais le marketing n’est qu’un aspect du parcours de l’acheteur : qu’en est-il des ventes ? Peut-on également les réaliser sur les plateformes de médias sociaux ?

Il est aujourd’hui tout à fait possible pour les entreprises de vendre des produits et des services au sein même des sites de médias sociaux.

Nous allons ici explorer ce concept – connu sous le nom de commerce social – et examiner quelques exemples impressionnants de commerce social, afin que vous puissiez envisager de l’essayer pour votre propre entreprise. En outre, nous dresserons la liste des plates-formes de commerce social les plus populaires disponibles aujourd’hui, afin que vous puissiez décider laquelle pourrait vous offrir le meilleur retour sur investissement.

Qu’est-ce que le commerce social ?

Le commerce social est la possibilité d’acheter un produit ou un service nativement à partir d’une plateforme de médias sociaux comme Facebook, Pinterest, Instagram ou Twitter.

Étant donné que de nombreuses entreprises font déjà du marketing sur ces sites de médias sociaux, il est logique de permettre aux utilisateurs d’acheter sur ces plateformes sans quitter le site.

Devriez-vous tirer parti du commerce social ?

Si vous vendez des produits physiques en ligne, l’utilisation du commerce social est un excellent moyen de générer des ventes et des revenus pour votre entreprise. Les utilisateurs sont habitués à l’expérience d’achat native et préfèrent pouvoir effectuer rapidement un achat directement sur l’application de média social.

Exemples de commerce social

Capacités de paiement sur les médias sociaux
Plugins et applications de commerce social
Annonces de vente en ligne
Paiement par chatbot

1. Capacités de contrôle des médias sociaux.

L’un des meilleurs exemples de commerce social est la possibilité de cliquer sur un produit et de passer à la caisse directement depuis un site de médias sociaux, comme Instagram ou Facebook.

Par exemple, Instagram dispose d’une fonctionnalité « checkout » sur son application, qui permet de cliquer sur un produit au sein d’un post, de choisir une taille et une couleur, et de procéder au paiement au sein de la plateforme.

La première fois que vous utilisez la fonction de paiement d’Instagram, il vous suffit de saisir votre nom, votre adresse électronique, vos informations de facturation et votre adresse de livraison. Une fois votre commande terminée, Instagram enregistre vos informations pour que vous n’ayez pas à les saisir lors de votre prochain achat.

En outre, vous recevrez des notifications concernant l’expédition et la livraison directement depuis Instagram, ce qui vous permettra également de suivre votre achat sans quitter l’application.

Par exemple, voyons ce qui se passe lorsque je clique sur le bouton « Afficher les produits » (en bas à droite) sur l’un des sites suivants @NikeWomen's Postes Instagram :

Instagram fait immédiatement apparaître une page avec tous les détails de chaque produit inclus dans l’image.

Disons que je suis particulièrement intéressé par les baskets. Depuis Instagram, je peux choisir une couleur et une taille, puis cliquer sur le bouton bleu « Commander sur Instagram ». Si j’ai déjà fait des achats sur Instagram, je n’ai même pas besoin de saisir à nouveau mes informations. Plutôt simple, non ?

De nombreux autres réseaux sociaux disposent de ces fonctionnalités de caisse, notamment Facebook, Pinterestet Twitter.

2. Plugins et applications de commerce social.

Le commerce social continuant à gagner en popularité, nous continuerons à voir apparaître de plus en plus de plugins et d’applications tierces pour rendre le processus encore plus fluide pour les entreprises et les utilisateurs.

Par exemple, une application tierce appelée Soldsie permet à vos followers d’effectuer un achat sur l’un de vos produits en tapant simplement « Vendu » dans la section des commentaires d’un post. Une fois qu’ils ont commenté « Vendu », l’application s’occupe du reste, en envoyant à l’utilisateur une facture à remplir.

Source d’image

Soldsie Remarques — « Au fur et à mesure que les fans commentent, vos ventes évoluent sur Facebook car chaque photo est partagée avec les amis Facebook de vos fans. » Par exemple, si mon amie commente « Vendu » sur une publication Facebook d’une jolie robe ensoleillée, je verrai la photo dans mon fil d’actualité et je pourrais envisager de m’en acheter une.

En fin de compte, le commerce social est une bonne occasion d’accroître la notoriété de la marque tout en augmentant les ventes – c’est tout bénéfice.

3. Des publicités à acheter.

Les publicités shoppables sont un autre exemple de commerce social, et sont actuellement disponibles sur Instagram et Snapchat.

En termes simples, les annonces shoppables permettent aux entreprises de taguer des produits dans un post sponsorisé Instagram ou Snapchat, créant idéalement une expérience d’annonce à achat plus efficace. Mieux encore, ce type de commerce social aide les entreprises à collecter des données précieuses sur les annonces qui convertissent immédiatement les prospects en clients.

Les fonctionnalités que vous trouverez dans les publicités commerciales de Snapchat et d’Instagram continuent de s’améliorer – par exemple, Snapchat propose des fonctionnalités avancées dans ses publicités commerciales, notamment des publicités de collection, des catalogues de produits, un ciblage avancé par pixel et plus de 30 nouveaux partenaires Snapchat.

Wish, une application de commerce électronique, utilise avec succès la fonction de catalogue de produits de Snapchat pour créer différentes publicités Snap et Story afin de présenter une grande variété de ses produits, comme indiqué ci-dessous.

Source d’image

Si elles sont bien faites, les annonces publicitaires sont indéniablement rentables – rien que sur Snapchat, FabFitFun a réduit le coût par achat de 36 %.tandis qu’American Eagle a augmenté le retour sur investissement publicitaire (ROAS) a été multiplié par plus de 3..

Avec les annonces « shoppable », vous pouvez commercialiser et vendre directement à votre public cible sans créer de frictions dans l’expérience de l’utilisateur sur les médias sociaux. Par exemple, 73 % des utilisateurs de Snapchat sont âgés de 18 à 24 ans.. S’il s’agit de votre public idéal, pourquoi ne pas essayer d’inclure vos produits ou services directement dans les publicités que vous créez sur Snapchat ? Cela permet aux utilisateurs de trouver des produits qui les intéressent sans avoir à quitter l’application.

4. Les caisses par chatbot.

Un dernier exemple de commerce social qu’il est essentiel de souligner est le paiement par chatbot – la possibilité pour un utilisateur de trouver et d’acheter un produit en discutant avec un chatbot sur une plateforme sociale.

Par exemple, considérez Le robot Facebook Messenger de SnapTravelqui aide les gens à trouver des offres d’hôtel et à réserver des chambres directement à partir de Messenger :

En continuant à chatter avec le robot, vous recevrez de meilleures offres, plus personnalisées, en fonction de vos besoins. De plus, vous pouvez cliquer sur « Ouvrir le filtre » pour modifier davantage votre recherche en fonction de vos critères, et un nouvel écran s’ouvrira directement dans Messenger :

SnapTravel propose des offres uniquement disponibles sur Messenger, incitant les utilisateurs à réserver avec le chatbot plutôt que sur leur site web.

L’utilisation d’un chatbot pour rationaliser le parcours de l’acheteur est particulièrement utile pour les utilisateurs mobiles qui veulent trouver et acheter des produits sur une application qu’ils ont déjà sur leur téléphone — comme Messenger.

Principaux sites/plateformes de commerce social

Instagram Pinterest Facebook Poshmark Shopee

1. Instagram

Entre ses capacités de vérification et Outil pour les articles à acheter, Instagram est indéniablement l’une des plateformes les plus populaires pour le commerce social. De nombreux utilisateurs d’Instagram en profitent déjà pour découvrir et acheter de nouveaux produits — par exemple, 80 % des utilisateurs se servent d’Instagram pour décider d’acheter ou non un produit ou un service, et 83 % l’utilisent pour découvrir de nouveaux produits. Comme ces utilisateurs sont déjà prêts à trouver et à acheter de nouveaux produits, il est essentiel de leur donner la possibilité de les acheter in-app.

Source d’image

2. Pinterest

Les gens se tournent souvent vers Pinterest pour s’inspirer de la mode, de la décoration intérieure ou de la beauté, il est donc logique que Pinterest soit une plateforme viable pour le commerce social. En effet, 93% des utilisateurs actifs de Pinterest ont déclaré utiliser Pinterest pour planifier les achats, et 87% disent avoir acheté quelque chose à cause de Pinterest.

Pinterest Acheter les épingles à nourrice permet aux utilisateurs de cliquer sur de petits points blancs sur divers produits dans un article, et d’acheter ce produit dans l’application ou de parcourir des produits similaires. Ils peuvent effectuer des achats à la fois sur le bureau et sur le mobile.

Source d’image

3. Facebook

Avec plus de deux milliards d’utilisateurs actifsFacebook est l’une des plateformes sociales les plus populaires au monde, ce qui en fait un endroit idéal pour le commerce social.

Si vous avez une page d’entreprise Facebook, vous pouvez créer une boutique sur Facebook pour vendre vos produits et services directement sur la plateforme sociale.

Facebook Remarques — « Bien que toute entreprise puisse avoir une boutique, cette fonctionnalité sert davantage les marchands, les détaillants et les annonceurs de commerce électronique. Nous la recommandons aux entreprises qui vendent des vêtements, des accessoires (y compris des sacs et des bagages), des articles d’ameublement et des produits pour bébés ou enfants. »

Pour télécharger votre inventaire sur Facebook et créer une section boutique, vous pouvez soit utiliser une plateforme de commerce électronique tierce comme BigCommerce ou Shopify, soit télécharger et gérer vos produits vous-même.

Pour plus d’inspiration, essayez de rechercher de grands détaillants et vérifiez comment ils ont mis en place leur boutique Facebook. Par exemple, jetez un coup d’œil à La boutique Facebook de New Balance:

La boutique Facebook est une occasion fantastique pour votre entreprise de toucher un public plus large. Et même si vos clients n’achètent pas vos produits sur Facebook, le fait que ces produits figurent sur votre page d’entreprise Facebook est une bonne idée pour sensibiliser les utilisateurs de Facebook aux produits que vous vendez en magasin.

4. Marque de luxe

Poshmark est une place de marché de commerce social qui permet aux Américains d’acheter ou de vendre des vêtements, des chaussures et des accessoires, neufs ou d’occasion. Poshmark rend l’expérience encore plus sociale grâce à des fonctionnalités telles que les « Posh Parties », qui sont des événements virtuels d’achat et de vente auxquels vous pouvez participer avec des amis.

Les marques les plus populaires sur Poshmark sont actuellement Nike, Lululemon et Chanel, pour ne citer que quelques exemples. vendre sur PoshmarkIl suffit de télécharger l’application et de suivre les instructions du vendeur.

5. Shoppez

ShopeeIl s’agit d’une place de marché de commerce social qui permet aux utilisateurs d’acheter et de vendre des produits allant de la maison et de l’habitat à la téléphonie mobile et aux gadgets.

Parmi les grandes marques présentes sur Shopee figurent Kleenex, L’Oréal et Oreos. Vendre sur l’application est facile Il suffit de vérifier votre numéro de téléphone, de vous assurer que vos produits ne sont pas interdits et de cliquer sur « Ajouter un nouveau produit » sur votre page Shopee. Avec plus de 95 000 utilisateurs de l’application dans le monde et un accent particulier sur le marché asiatique, Shopee est une bonne option pour les marques qui cherchent à étendre leur présence mondiale.

Comment créer une stratégie de commerce social

1. Aligner l’expérience de la marque.

Avant de vous lancer dans une stratégie de commerce social, il est important de prendre en compte l’expérience de votre marque et votre marché cible.

Lorsque les clients effectuent un achat en ligne, ont-ils besoin de consulter plusieurs pages de votre site Web ? Ont-ils beaucoup de questions ? Ont-ils l’habitude d’entrer en contact avec un représentant commercial ?

Si c’est le cas, l’expérience de votre marque n’est peut-être pas adaptée au commerce social.

D’autre part, si l’expérience de votre marque se traduit par une rotation rapide des ventes, de la recherche du produit à l’achat, votre produit peut être performant sur le commerce social.

Il est important de s’assurer que l’expérience de la marque est en phase avec le commerce social avant de créer une stratégie.

2. Considérez votre marché cible et choisissez les sites de commerce social à utiliser.

Une fois que vous avez décidé d’aller de l’avant avec une stratégie de commerce social, considérez votre marché cible et réfléchissez aux sites de commerce social qu’il utilise.

Vos clients sont sur Instagram et Snapchat, mais pas sur Pinterest ? Dans ce cas, vous devrez vous assurer que vous concentrez vos efforts de commerce social au bon endroit.

Pour développer une stratégie de commerce social, vous devez d’abord réfléchir aux sites sur lesquels vous allez vous concentrer.

3. Décidez des produits à vendre sur les médias sociaux.

Ensuite, réfléchissez aux produits les mieux adaptés à la vente sur les sites de commerce social. Si vos produits nécessitent plus de temps et de réflexion avant d’être achetés, ils ne s’intégreront pas bien dans une stratégie de commerce social.

Cependant, certains de vos produits peuvent être efficaces et d’autres non. Cela signifie que vous devez réfléchir aux produits sur lesquels vous allez concentrer vos efforts en matière de commerce social.

En définitive, le commerce social a la capacité d’éliminer les frictions dans l’expérience d’achat en ligne d’un utilisateur, et de capter les utilisateurs au moment où leur enthousiasme pour vos produits est le plus fort.

Toutefois, il est essentiel de réaliser une étude de marché pour vous assurer que vous utilisez les bonnes plateformes ou applications de commerce social pour atteindre votre public dans les espaces sociaux qu’il fréquente le plus.

En outre, n’oubliez pas que le commerce social est fondamentalement social par nature : si votre entreprise ne s’engage pas et ne communique pas avec ses adeptes, elle ne tirera pas grand-chose du commerce social en tant que stratégie à long terme.

Note de l’éditeur : Ce billet a été initialement publié en février 2016 et a été mis à jour pour plus d’exhaustivité.

New call-to-action