408 Rue Albert Bailly - 59290 Wasquehal, France

L’impact de la version 14.5 d’iOS d’Apple sur les publicitaires

Agence Webmarketing à Lille

L’impact de la version 14.5 d’iOS d’Apple sur les publicitaires

Imaginez la situation : Vous gérez une boutique en ligne prospère et disposez d’une application élégante qui facilite les achats.

La plupart de vos ventes proviennent de publicités payantes sur les médias sociaux, et votre processus habituel consiste à recibler les clients qui ouvrent votre application mais la quittent sans rien acheter. Grâce à ce processus, vous êtes en mesure de suivre l’activité des utilisateurs sur l’ensemble des applications et d’optimiser vos dépenses publicitaires en fonction de ce qui fonctionne et de ce qui ne fonctionne pas.

Mais, avec la sortie d’IOS14.5, les données recueillies à partir des appareils mobiles Apple vont changer. Voici comment.

La nouvelle politique de confidentialité d’Apple

Apple confirmé que le lancement d’iOS14.5 s’accompagne d’une modification de l’AppTrackingTransparency (ATT) Framework d’Apple, qui correspond essentiellement à ses politiques de partage des données et de confidentialité.

Apple exigera désormais que tous les annonceurs d’applications mobiles obtiennent l’accord des utilisateurs pour suivre leur activité sur le web et dans les applications.

Bien que cela permette aux consommateurs de bénéficier d’une confidentialité, d’une sécurité et d’un contrôle ultimes sur les publicités qu’ils voient sur le web et sur leurs appareils mobiles, c’est attendu que tous les utilisateurs n’accepteront pas cette demande d’adhésion. Cela pourrait rendre plus difficile pour que les entreprises puissent atteindre leur public cible et diffuser des annonces pertinentes.

Désormais, chaque fois qu’un utilisateur d’Apple téléchargera votre application, il verra s’afficher un message lui demandant s’il est d’accord pour que l’application le suive. De plus, avec des données limitées sur les utilisateurs d’applications, des entreprises comme Google indiquent que les publicités pourraient affichent des performances et des rendements inférieurs qu’avant le changement.

Si la décision d’Apple peut sembler choquante, ce n’est pas le premier géant de la technologie à prendre des mesures en matière de confidentialité des données. L’année dernière, Google, autre acteur majeur du monde de la publicité, a annoncé qu’il supprimerait progressivement les cookies tiers sur Chrome et qu’il proposerait des outils de suivi de remplacement, tels que son Privacy Sandbox, après 2022. Vous pouvez lire Plus d’informations sur cette nouvelle ici.

Que va-t-il advenir de l’IDFA (Identification for Advertisers) d’Apple ?

Pour mieux comprendre ce qui se passe avec la nouvelle mise à jour d’Apple, prenons un moment pour en savoir plus sur l’identifiant Apple pour les annonceurs (également connu sous le nom d’IDFA). L’IDFA est lié à chaque appareil Apple et est utilisé par les annonceurs pour identifier les utilisateurs.

En règle générale, le code IDFA est visible pour les annonceurs, et il leur permet de recibler les consommateurs. Désormais, il ne sera fourni aux annonceurs que si les utilisateurs leur donnent le feu vert et la permission de suivre leur utilisation à travers les applications.

Pour préparer les propriétaires d’applications, Apple a mis en place les instructions pour obtenir des autorisations de suivi appropriées sur son site web :

« Vous devez également inclure une chaîne de but dans l’invite du système qui explique pourquoi vous souhaitez suivre l’utilisateur. À moins que vous ne receviez la permission de l’utilisateur d’activer le suivi, la valeur de l’identifiant publicitaire de l’appareil sera égale à zéro et vous ne pourrez pas le suivre. » Pomme explique.

Comment cela affecte les MMPs (Mobile Measurement Partners)

Traditionnellement, les MMP ont été capables d’extraire des données des applications mobiles et de fournir des données telles que les installations, les vues et les clics publicitaires, de manière organisée et perspicace. Elles permettent aux annonceurs de comprendre d’où viennent leurs consommateurs et quels sont les résultats d’une campagne mobile, au sein de leur plateforme. Avec les changements à venir pour ATT, leur capacité à avoir accès à tout cela pourrait être affectée.

Cependant, certaines MMP, like AppsFlyerse penchent sur l’offre d’Apple Réseau SKad de glaner des informations pour leurs annonceurs mobiles.

Le SKadNetwork est un moyen sûr pour les MMP et les annonceurs de comprendre les installations d’applications et les campagnes, sans relier ces installations à des identités d’utilisateurs spécifiques. Apple coordonne cette attribution, et bien que l’utilisation du SKadNetwork soit une bonne alternative, elle ne prend pas en compte l’attribution par visionnement et ne fournit des données que 24 à 28 heures après le premier lancement.

Les premières réactions à la décision d’Apple en matière de vie privée

Cette nouvelle mise à jour a provoqué des remous dans l’écosystème de la publicité mobile, et des marques comme Facebook et Google ont déjà réagi.

« La politique d’Apple interdira la collecte et le partage de certaines données à moins que les utilisateurs n’acceptent le suivi sur les appareils iOS 14 via l’invite. Étant donné que de plus en plus de personnes refusent le suivi sur les appareils iOS 14, la personnalisation des publicités et les rapports de performance seront limités pour les événements de conversion des applications et du web », indique un communiqué de presse de la Commission européenne. Facebook pour les entreprises déclaration.

Dans le même temps, Google, qui a également pris ses propres initiatives en matière de protection de la vie privée, a fourni les informations suivantes informations pour les développeurs et les annonceurs sur la manière dont le changement les affectera, tout en rappelant aux lecteurs l’importance du respect de la vie privée des utilisateurs :

« Chez Google, nous avons toujours accordé la priorité aux utilisateurs et à leur vie privée. La transparence, le choix et le contrôle constituent le fondement de notre engagement envers les utilisateurs, et la publicité n’est pas différente. Nous restons déterminés à préserver un écosystème d’applications dynamique et ouvert, dans lequel les utilisateurs peuvent accéder à un large éventail de contenus financés par la publicité en ayant la certitude que leur vie privée et leurs choix sont respectés », a déclaré le directeur général de Google. Message Google explique. « C’est pourquoi nous continuerons à investir dans les technologies de préservation de la vie privée – y compris les solutions agrégées et sur appareil – comme ce que nous développons pour le web, avec les partenaires de l’écosystème, dans le Privacy Sandbox. »

Conseils rapides pour naviguer dans les changements apportés par Apple en matière de confidentialité

Bien que ce changement puisse avoir un impact sur les campagnes publicitaires actuelles, et que l’ampleur de cet impact soit encore quelque peu incertaine, il existe quelques domaines dans lesquels les spécialistes du marketing peuvent encore se pencher et les optimiser pour les bons publics :

N’oubliez pas les campagnes Android : la mise à jour iOS 14.5 ne concerne que les appareils et les utilisateurs Apple, vous pouvez donc toujours segmenter vos audiences par utilisateurs Android et les cibler.
Tournez-vous vers votre site Web : Utilisez les capacités de suivi ou les outils d’analyse de votre site web pour comprendre d’où viennent vos visiteurs, et créer des audiences en fonction de ces visiteurs.
Amplifiez les efforts organiques : examinez de plus près votre stratégie de contenu et de médias sociaux organiques. Utilisez ensuite ces données pour renforcer votre marque.

Bien que les temps qui viennent soient incertains et ne semblent pas aussi idéaux pour les spécialistes du marketing et les annonceurs, le secteur est susceptible d’évoluer et de trouver des moyens d’atteindre les clients potentiels. Au fur et à mesure qu’Apple déploie cette mise à jour, nous serons attentifs à la façon dont les annonceurs réagissent et nous continuerons à mettre à jour ce post à l’avenir.

Avertissement : ce billet de blog n’est pas un conseil juridique à utiliser par votre entreprise pour se conformer aux lois sur la confidentialité des données comme le GDPR. Il fournit plutôt des informations générales pour vous aider à mieux comprendre les changements actuels en matière de confidentialité. Les conseils fournis ne sont pas identiques à un avis juridique, où un avocat applique la loi à votre situation spécifique. Nous insistons donc pour que vous consultiez un avocat si vous souhaitez obtenir des conseils sur votre interprétation de ces informations ou sur leur exactitude.

En bref, vous ne devez pas considérer ce document comme un conseil juridique ou comme une recommandation d’une compréhension juridique particulière.

Start the free Inbound Marketing Certification course from HubSpot Academy.